Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme l'eau des étangs...

Méditons, méditons, il en restera toujours quelque chose...

22 Septembre 2016, 08:40am

Publié par Nathalie M.

Peut-être avez-vous, comme toujours en septembre, démarré sur les chapeaux de roue, empliE de toute la belle énergie emmagasinée durant les vacances, pleinE de grands projets et de bonnes résolutions.

 

Sur la plage ensoleillée (Souvenir de vacances)

Sur la plage ensoleillée (Souvenir de vacances)

Et puis quelques semaines ont passé et vous voilà déjà presque en roue libre. 

C'est ainsi que mardi soir (ah non, c'était déjà mercredi matin en fait) vous cherchiez désespérément le bonnet de bain de votre progéniture, maudissant en vrac, mais in petto (pour ne pas réveiller la maisonnée endormie) les instits qui préviennent au dernier moment qu'il y a piscine (à moins que ce ne soit vous qui ayez signé le mot sans le lire), la progéniture incapable de se prendre en charge (à moins que ce ne soit vous qui l'ayez ainsi éduquée), et vous-même, bien sûr, pour votre manque d'organisation, votre distraction et la mauvaise éducation donnée à vos enfants. N'est pas Bree, des Desperate Housewive qui veut !

C'est ainsi que jeudi, vous avez compris qu'il vous faudrait renoncer aux trois séances hebdomadaires de sport que vous aviez prévu de faire cette année pour vous maintenir en état de marche.

C'est ainsi que vendredi, vous avez encore perdu vos clés, ou vos lunettes, où les deux.

C'est ainsi que dimanche soir est arrivé sans que vous ayez fait la moitié des choses que vous aviez programmées pour le week-end.

Et que le temps qu'il vous reste jusqu'aux prochaines vacances vous paraît long, long, long...

 

 
Alors, aujourd'hui, vous vous sentez plutôt comme ça.

Alors, aujourd'hui, vous vous sentez plutôt comme ça.

Peut-être ne vous sentez-vous pas concernéE par ce qui précède, soit que vous soyez encore en vacances, ou déjà à la retraite, ou juste zen, en pleine forme et parfaitement organiséE. Bravo ! Vous pouvez néanmoins, j'en suis sûre, tirer profit de cet article pour augmenter encore votre degré de zenitude.

Mais si vous vous y reconnaissez un peu, beaucoup etc, cela vaut sans doute le coup de voir ce que peut vous apporter la méditation.

L'idéal serait sans aucun doute de vous inscrire pour pratiquer dans un groupe. Mais si c'est trop compliqué pour vous, le net offre aussi des ressources intéressantes.

J'ai pour ma part testé deux sites, qui offrent des séances d'initiation à la méditation, Zenfie et Petit Bambou. Les deux proposent une dizaine de séances gratuites avant abonnement payant si affinités (mais on peut aussi répéter les séances gratuites ad libitum). Les deux m'ont plu, et je ne saurais en conseiller un plutôt que l'autre.

En tout cas, la méditation de pleine conscience, c'est bien plus facile que je ne le craignais (le plus compliqué ayant été, au début, de trouver dix minutes par jour) et j'en ai ressenti très vite les effets positifs. Certes, il n'y a pas eu de miracle apparent : je ne suis pas plus organisée qu'avant, je procrastine toujours autant, je perds aussi régulièrement mes affaires. Mais tout cela a cessé de m'angoisser, je gaspille beaucoup moins d'énergie à pester contre moi-même et contre les autres, je ne m'affole plus inutilement quand je perds quelque chose, et je goûte pleinement mon bonheur quand je la retrouve dans un endroit incongru. Je suis beaucoup plus concentrée sur ce que je fais. Ce matin, je n'ai même pas éprouvé le besoin de remonter chez moi pour vérifier que j'avais bien fermé fenêtres et porte avant de partir ! Et ça, ça tient du miracle.

Quand en plus je pense à tous les effets bénéfiques que la méditation de pleine conscience peut avoir sur la santé, je n'ai qu'un regret : ne pas avoir essayé plus tôt. Et ce vague regret est totalement recouvert par la joie de m'y être enfin mise ! Bref, la Vieille Sage qui est en moi rajeunit et se renforce à vue d'œil.

Commenter cet article