Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme l'eau des étangs...

Mère Universelle

17 Novembre 2016, 12:28pm

Publié par Nathalie M.

Parmi toutes celles qui dialoguent perpétuellement en moi 1, il y en a que je n'ai pas encore évoquées ici. Notamment Mère Universelle, perpétuellement dévouée, compatissante, intrusive, gentille et insupportable. C'est celle qui vous propose un pull quand j'ai froid, des vitamines quand vous avez l'air fatigué, sourit aux enfants inconnus et les engueule quand ils se mettent en danger, celle qui aide les vieilles dames à traverser la rue, a toujours des mouchoirs à tendre à ceux qui reniflent, un livre à conseiller à celui qui en lit un autre, vous abreuve de bons conseils sur la manière de vous nourrir, de vous tenir, de faire du sport, d'élever vos enfants...

 

1. Vous pouvez les rencontrer ICI

Mère Universelle

Elle est apparue, si je me souviens bien, vers mes dix ans. 

— Finalement, tu ne seras pas bergère, m'a-t-elle dit.

— Mais pourquoi ?

— J'ai une bien meilleure idée. Tu prendras le voile et rejoindras Mère Teresa à Calcutta. Tu soigneras les Lépreux, tu verras, ce sera super !

— Les moutons, dans la montagne, c'est bien aussi...

— Non, les Lépreux, c'est mieux.

— Ah! Si tu le dis, d'accord.

Pus tard, Fille Pratique (à l'époque, elle s'appelait comme ça) m'a fait remarquer que bonne sœur, à Calcutta ou ailleurs, ça risquait de manquer singulièrement de mecs...

— Il faudrait qu'on trouve autre chose dans le genre, mais sans voile ni vœu de chasteté... 

— Je sais ! On pourrait partir au Nicaragua, a proposé Mère Universelle. Ils ont vraiment besoin de gens pour alphabétiser les paysans.

— Pas mal, a concédé Fille Pratique. Tu vas commencer à apprendre l'Espagnol dès maintenant.

 

Pour Cuba, c'était trop tard. Ils avaient déjà terminé la révolution.

Pour Cuba, c'était trop tard. Ils avaient déjà terminé la révolution.

Mais je suis aussi nulle pour apprendre les langues étrangères que vélléitaire et je ne suis jamais partie au Nicaragua pas plus qu'à Calcutta. L'influence de Fille/Femme Pratique d'une part et de L'Enfant Craintive d'autre part augmentant, je me suis tournée vers des professions plus confortables et moins risquées, mais qui me laissent tout loisir de prendre soin de ceux qui en ont besoin - ou pas.

Et puis, j'ai eu des enfants, aussi. C'est parfait, des enfants, pour ça. Surtout quand ils sont petits. Ils adorent qu'on s'occupe d'eux. Après, un peu moins. Ou pas tous les jours. Ou pas à toute heure du jour ou de la nuit. 

1 " Bravo, s'écrie la Parfaite Petite Masochiste. Attirer l'attention sur un, non deux défauts cachés, ça c'est bien... Dommage que tu n'aies pas plus de lecteurs."

2 Elle non plus, je n'en ai encore jamais parlé. La plupart du temps, elle se tait et se contente de me tirer en arrière de toutes ses forces. Elle est toute petite et très très lourde.

Mère Universelle

Un des problèmes, avec Mère Universelle, c'est qu'elle veut être tellement gentille que j'en deviens chiante. Et quand j'arrive avec mes bonnes intentions et mes gros sabots, il n'est pas rare que je me fasse jeter, souvent gentiment, mais pas toujours. Ce que je comprends au demeurant, tant elle peut parfois m'irriter chez les autres... 

" En fait, me souffle la Vieille Sage, Mère Universelle, c'est la maman que l'Enfant Craintive rêve d'avoir."

D'ailleurs, si elle est incapable de réconforter l'Enfant Craintive en moi, elle est en revanche extrêmement efficace pour détecter son équivalent chez les autres. Et pour le consoler, lui prêter des pulls, lui tendre des mouchoirs et lui conseiller des huiles essentielles. 

"Mais les autres sont comme toi, ajoute la Vieille Sage. Leur équivalent à eux de ton Enfant Craintive n'est qu'une part de leur personnalité, celle qui a besoin de Mère Universelle, celle qui l'apprécie. Et les autres parts ont franchement du mal à la supporter. Parce qu'il faut bien l'avouer, elle est carrément infantilisante, voire castratrice."

Alors, souvent, La Gardienne des Grandes Vertus intervient pour la modérer. Et, parfois, Mère Universelle l'écoute. Et pendant que je brûle de vous dire quoi lire, quoi porter, de vous donner des mouchoirs et des flacons d'huiles essentielles pour soigner vos rhumes, vos angoisses et vos boutons... et bien, je me tais. Mais c'est dur. Presqu'autant que de me faire jeter.

Un autre grand problème, avec Mère Universelle, c'est qu'elle cohabite avec d'autres. Si elle s'entend généralement bien avec Femme Pratique, qui collabore volontiers avec elle, si elle s'incline souvent devant les interventions de la Vieille Sage, si elle est assez indifférente à Positive Girl et, paradoxalement à l'Enfant Craintive qui semble se cacher dès qu'elle apparaît... ses rapports avec la Gardienne des Grandes Vertus et surtout la Parfaite Petite Masochiste sont des plus houleux. On peut même dire qu'elles forment à elles trois un trio assez infernal.

La Gardienne des Grandes Vertus s'est donné pour mission, il y a bien longtemps, de faire de moi une personne parfaite. Ou de me faire paraître telle aux yeux des autres.

" Ce n'est pas du tout la même chose, risque parfois la Vieille Sage.

— Ah bon ! rétorque immanquablement la Gardienne des Grandes Vertus. Moi, je ne vois aucune différence ."

Ce qui fait qu'elle n'agit pas toujours de manière cohérente. En revanche, son intransigeance est totale. Quand elle pense que Mère Universelle exagère, elle la bâillonne, afin de m'éviter d'importuner les autres d'une sollicitude qu'elle juge excessive.

Par ailleurs, Mère Universelle se fatigue vite et si elle est toujours sincère, elle manque souvent d'énergie ; alors, quand elle s'endort ou quand ma paresse est trop grande, quand laissant une autre de mes voix parler plus fort qu'elle, je fais mine de ne pas l'entendre, quand je décide pour une raison ou une autre de cesser de l'écouter, la Gardienne des Grandes Vertus rapplique aussitôt pour me reprocher vertement mon égoïsme et me faire culpabiliser. Et la Parfaite Petite Masochiste hurle de plaisir ! Parfois, Positive Girl parvient à la faire taire. Mais la plupart du temps, j'en suis réduite à me flageller; ce qui est idiot, convenons-en, car le temps et l'énergie consacrés à cette pratique pourraient l'être bien plus utilement à aider les autres. 1.

 

1 "N'as tu pas l'impression de perdre ton temps en ce moment même ?  me demande d'ailleurs la GDGV. Ne crois tu pas qu'il pourrait être mieux employé ? Penses tu vraiment que cet article puisse être utile à qui que ce soit ? " 

Mère Universelle

(ICI retrouvez les règles fondamentales du Parfait Petit Masochiste selon Greenburg)

Et même quand la Gardienne des Grandes Vertus laisse Mère Universelle agir à sa guise, voire lui donne sa bénédiction, la Parfaite Petite Masochiste est aux aguets.

Mère Universelle donne sans attendre en retour; après tout c'est son rôle, non ? Et la Gardienne des Grandes Vertus l'encourage en ce sens ; là est en effet la voie de la sainteté.  Mais la Parfaite Petite Masochiste ne l'entend pas de cette oreille. La Parfaite Petite Masochiste exige des marques de reconnaissance et refuse de le reconnaître, et même d'en recevoir (oui, la PPM est compliquée, voire un tantinet perverse). 

Sa première stratégie, fort basique, consiste à pousser Mère Universelle à déployer ses bontés envers des individus dont elle subodore, ou connaît, l'ingratitude. Ils ne sont pas si nombreux ? Qu'à cela ne tienne ! Donner à des gens gentils des choses (conseils, mouchoirs etc) dont ils n'ont pas besoin, dont ils ne veulent pas ou les leur donner de manière à ce qu'ils les refusent (cf. La technique du " Rejetez-moi" de Greenburg ) est encore meilleur. Dans le premier cas, je peux toujours regretter l'absence de cœur des méchants, ou mon absence de jugement... mais dans le deuxième, leur ingratitude est vraiment, vraiment blessante. Et la Parfaite Petite Masochiste jubile sans retenue. 

Mais il arrive que Mère Universelle vise et parvienne à toucher des personnes qui ont justement besoin de ce qu'elle veut leur offrir. C'est souvent ce que j'éprouve lors des massages, lorsqu'arrive l'instant magique où je vois l'enfant que vous étiez1A ces moments-là, mon Enfant Craintive se fait toute légère, légère et la Parfaite Petite Masochiste tellement petite qu'elle dispararaît. Positive Girl tape sur l'épaule de Mère Universelle, La Gardienne des Grandes Vertus sourit placidement à la Vieille Sage.

Et le sentiment de paix qui m'envahit ressemble au bonheur.

 

1. J'en parle ICI

Commenter cet article