Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Comme l'eau des étangs...

«  Si douces que les mots ne peuvent pas le dire » ( ou : baume à lèvres réparateur et nourrissant)

5 Avril 2019, 14:09pm

Publié par Nathalie M.

Voici une recette de baume à lèvres adoucissant, réparateur et nourrissant.

Mettre à parts égales dans une petite casserole :

- du beurre de cacao

- de beurre de cupaçau 

- de l’huile de jojoba

- du miel

Faire fondre à feu très doux, en mélangeant bien.

Ajouter ensuite (c’est facultatif) quelques gouttes de sirop de fruits rouges ( ou autre, selon vos goûts) et/ou d’arôme naturel de chocolat.Placer  la casserole environ dix minutes au réfrigérateur. Quand c’est un peu solidifié, remuez à nouveau pour bien mélanger. Mettez le baume dans son pot à l’aide d’une cuillère. Faites refroidir à nouveau au réfrigérateur en remuant toutes les cinq minutes ( pas d’inquiétude, ça durcit assez vite). Utilisez dans les six mois.

Baumes  à lèvres ( arôme chocolat, colorants jaune et rouge, colorant rouge, arôme chocolat)

Baumes à lèvres ( arôme chocolat, colorants jaune et rouge, colorant rouge, arôme chocolat)

Vous pouvez colorer votre baume à lèvres en ajoutant quelques gouttes de colorant alimentaire, après avoir retiré du feu le mélange huile, beurres, miel.

Baume à lèvres, 5 gouttes de colorant rouge pour 10 ml

Baume à lèvres, 5 gouttes de colorant rouge pour 10 ml

​​​​​​​Albert Mérat, L’Idole, 1869

La Bouche

Ô lèvres, fleurs de sang qu'épanouit le rire,
Frais calice du souffle et rose du baiser,
Où, malgré moi, revient mon rêve se poser,
Si douces que les mots ne peuvent pas le dire.

Lèvres, coupes d'amour après qui l'on aspire,
Désireux de l'ivresse et craignant d'y puiser ;
Le buveur délicat a peur de vous briser,
Et lentement avec extase vous attire.

Je veux tarir ma soif à vos calices clairs ;
A votre humide bord irradié d'éclairs
Je boirai comme on boit à l'eau d'une fontaine.

Versez-moi la caresse, irritante douceur,
Ô lèvres ! souvenir, espérance lointaine,
Dont je veux mordre encore la fragile épaisseur !

Albert Mérat.
Comme l'eau des étangs de Nathalie M. est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Fondé(e) sur une œuvre à http://commeleaudesetangs.over-blog.com/.
Commenter cet article