Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Comme l'eau des étangs...

Barbara Kingsolver, " L'arbre aux haricots "

11 Mai 2017, 06:01am

Publié par Nathalie M.

Barbara Kingsolver, " L'arbre aux haricots "

Voilà un livre qui fait du bien ! 

Quand Marietta, dite Missy, quitte son Kentucky natal et sa mère aimante au volant de la vieille voiture qu'elle a mis des années à se payer, elle a l'intention de " rouler vers l'ouest jusqu'à ce que (sa) voiture l'abandonne". Et pour commencer de changer de nom en prenant celui de la première ville où son réservoir d'essence sera à sec, parce qu' "un nom n'est pas quelque chose qu'on a vraiment le droit de choisir, mais qui vous est donné plus ou moins par hasard". Elle s'appellera désormais Taylor.

" Dans l'Oklahoma, j'ai eu le sentiment qu'il ne me restait plus rien à espérer ". C'est donc là, dans une réserve Cherokee, que sa voiture tombe en panne. Et, qu'une fois celle-ci réparée, alors que Taylor s'apprête à repartir pour de nouvelles aventures, une inconnue depose un bébé dans sa voiture.

 

" Si j'avais voulu un bébé , je serais restée dans le Kentucky, j'ai dit pour l'informer. À l'heure qu'il est, il m'en sortirait par les oreilles."

B. Kingsolver, " L'arbre aux haricots ", p. 34

Bref, Taylor n'est pas franchement ravie du cadeau, mais l'inconnue s'est enfuie, il n'y a plus personne sur le parking... 

Et le bébé, une petite fille, s'accroche à elle, comme une tortue d'eau. Elle s'appellera donc Turtle.

Barbara Kingsolver, " L'arbre aux haricots "

A Tucson, dans l'Arizona, Lou Ann, enceinte de sept mois, également originaire du Kentucky, découvre que son mari l'a quittée, emportant " trois chopes à bière assorties", " une partie des vieilles revues et des romans policiers de la bibliothèque", une photo de lui, "une serviette propre, le seul tube de dentifrice, et la télé ". 

Barbara Kingsolver, " L'arbre aux haricots "

Et puis, il y a Mattie, qui tient le garage SEIGNEUR JESUS, PNEUS D'OCCASION, et qui héberge discrètement des gens... Des gens comme Estevan et Esperanza, qui viennent du Guatemala. 

Il ne pleurait pas en racontant tout ça, et moi non plus. C'est difficile à expliquer, mais il y a des horreurs qui se situent au-delà des larmes. Pleurer, ce serait comme se faire du souci parce que les meubles vont être tachés quand la maison est en flammes.

B. Kingsolver, " L'arbre aux haricots ", p.205

L'arbre aux haricots​​​​​, c'est l'histoire de gens qui essaient d'être heureux malgré tout, malgré la pauvreté, la lâcheté des uns, l'inhumanité des autres, malgré l'amour qui ne tombe pas toujours sur les bonnes personnes et les lois souvent injustes. C'est l'histoire de gens de bonne volonté, c'est une histoire pleine d'optimisme et qui fait vraiment, vraiment du bien ! 

Source : http://nostalgia.esmartkid.com/azroute80pc.html

Source : http://nostalgia.esmartkid.com/azroute80pc.html

Il y avait deux choses chez maman. La première c'est qu'elle attendait toujours de moi le meilleur. Et la deuxième, c'est que quoi que je fasse, quoi que je ramène à la maison, c'était comme si j'avais accroché la lune dans le ciel et éclairé toutes les étoiles. À ce point.

B. Kingsolver, " L'arbre aux haricots", p. 22

Licence Creative Commons Comme l'eau des étangs de Nathalie M. est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Fondé(e) sur une œuvre à http://commeleaudesetangs.over-blog.com/.

Commenter cet article